facebook twitter youtube
in Sport - 23 Jan, 2014
by Jeremy - no comments
La cuisine en bateau

Il va sans dire que sur un catamaran d’une certaine taille, la cuisine devient un plaisir d’un autre monde.
Je ne parle pas, dans cette série de papiers, de la cuisine habituelle que l’on trouve sur la majorité des bateaux, style : boîtes de conserves, ration de survie, que l’on trouve en règle générale chez sa belle-mère, ou dans la majorité des lieux appelés restaurants. Je ne parlerai pas non plus de cuisine dite diététique ou basses calories car n’oubliez pas que lorsque les gros vont maigrir, les maigres vont mourir.

En partant de ces quelques considérations, je me propose de vous emmener dans quelques spots dédiés aux plaisirs de la bouffe et, par extrapolation, de la pêche, car le produit de votre pêche, récolte ou chasse vous apportera un plaisir extraordinaire. Pour aujourd’hui, je me contenterai de vous donner quelques conseils de préparation, certaines idées pour mettre en valeur des produits simples que vous pouvez trouver soit sous votre bateau, soit sur les marchés des lieux où vous naviguez.

Tornado

 

Par là même, je vous indiquerai les outils dont vous aurez besoin pour réaliser ces plats, au fur et à mesure de ces recettes.
Je me rappelle une arrivée aux Antilles, du côté de GOSIER, en Guadeloupe.
Nous étions avec un cata Jeantot appelé NIRVANA, bateau festif par excellence, ou le lest était constitué de bouteilles de vin et d’alcool. Les puristes vous diront que ce n’était ‘pas un bateau mais un tanker.
Laissons-les dire car, sur la traversée de l’Atlantique, ils ne sont arrivés que 48 heures avant nous, avec 10 kilos de moins qu’au départ, des escarres, les ongles rongés, sentant mauvais, et aussi abrutis qu’au bureau.

On se demande pourquoi ces gens-là partent en mer ; ils vivent comme en ville avec en plus les problèmes de navigation. Le soir tombait, carte postale, comme jamais t’as vu ! Nirvana ancré, masque, palmes, tuba, lampe, direction le platier, 2 mètres d’eau maxi et elles sont là, antennes dehors, leurs yeux rouges brillaient dans les ragues de corail, les Brésiliennes étaient au rendez-vous.
Pour les attraper plusieurs solutions s’offrent à vous : – le lasso, à la main et le casier.

Pour fabriquer un lasso, prenez un morceau de tube pour la plomberie assez fin, dans le tube faites passer un bout de cable électrique, une fois qu’il est ressorti du tube, faites une boucle avec un nœud coulant.
Ensuite il ne vous reste plus qu’à attraper les langoustes comme on attrape les antilopes. Approchez les langoustes doucement, faites passer le nœud coulant autour de la base des antennes, tout en tenant le tube d’une main, tirez le bout du cable de l’autre main. Pour le casier, il faut le laisser toute la nuit et, à la main, une certaine expérience est nécessaire.

Une fois que vos langoustes sont à bord, ouvrez une bouteille de Rhum blanc, 50’ minimum, servez-vous un ti-punch: sirop de canne, lime, rhum. Le reste de la bouteille sera versé dans une casserole assez grande pour recevoir les langoustes. Plongez les langoustes vivantes dans le rhum jusqu’à ce que mort s’en suive. Belle mort non!
Une fois cette opération effectuée, enlevez vos langoustes du rhum, placez-les dans le panier d’un cuit vapeur ou dans le panier de la cocotte-minute, et faites-les cuire dans la vapeur du rhum que vous mettrez à chauffer.

Uniquement à la vapeur de rhum, 10 minutes suffisent, juste le temps de boire votre ti-punch avec ou sans glace, ou un whisky glace eau plate.
Vous pouvez préparer tous les crustacés et petits poissons de cette manière, ainsi que les moules et autres coquillage, un seul impératif à cette recette, que le produit que vous cuisinez soit vivant.
Le cognac, la bierre, le vin blanc sec ou liquoreux; peuvent faire l’affaire.

Un beurre blanc citronné avec un peu d’estragon fera merveille comme sauce. Ne me faites pas brûler le beurre, il doit être juste fondu. Pour le vin, buvez ce que vous avez envie, faites-vous plaisir, il n’y a que cela qui compte.
A bientôt et bonne bouffe!

Laisser un commentaire