facebook twitter youtube
in Habitation - 03 Déc, 2013
by Jeremy - no comments
Et le jardin dans tout ça ?

Filles des steppes, les tulipes ont conservé de leurs climats des habitudes bien marquées: sécheresse absolue en été, fraîcheur régulière en hiver. Leurs hybrides, très travaillés par l’horticulture s’avèrent un peu plus tolérants. Mais il leur faut toujours un sol léger, drainant, pas trop riche, et le plein soleil.

Achat, ouvrez l’œil

jardinier

La réussite des tulipes com­mence avec l’achat. Les bulbes de gros calibres fleuris­sent le mieux, avec des fleurs plus grandes. De plus petit calibre, ils sont plus écono­miques et conviennent aux plantations en masse, à la fleur coupée … La taille ne fait pas tout: petits, mais bien ronds, ils fleuriront plus sûrement que gros mais plats. Certains emballages rendent les bulbes difficilement visibles. Assurez-vous qu’ils sont sains, fermes et non tachés.

Régime maigre

Si le sol qui les reçoit doit être bien drainant, il ne faut pas qu’il soit trop riche (en azote, particulièrement) sans quoi les plantes pourrissent. Bannissez tout fumier frais ou même encore pailleux. Plantez toujours profondément, pour assurer une bonne stabilité sous le vent aux lourdes tiges. Pour une plantation en massif régulier, ins­tallez à part, en godets individuels, une dizaine de bulbes qui serviront à boucher les trous éventuels. Placez immédiatement des pièges et appâts contre les mulots et, dès l’apparition des pousses, contre les limaces. Pour récupérer des bulbes semés, attendez la mi-juin (pas avant) pour les arracher.

Laisser un commentaire